February 1st, 2013
Annual international symposium
UNESCO Chair World food systems

Water, energies, fields, employment : which resources to feed cities ?

En 2050, plus des deux tiers de la population mondiale habitera en ville. L’urbanisation se fera principalement par augmentation des grandes agglomérations (en 2025, on comptera 27 villes de plus de 10 millions d’habitants).

Un des défis majeurs à venir sera de parvenir à nourrir durablement ces urbains, car dans le même temps, la communauté scientifique s’accorde pour pronostiquer un avenir fait de risques de pénuries de ressources naturelles non renouvelables, liés notamment à l’urbanisation galopante.

Ainsi, de nombreux rapports font état des limites du potentiel cultivable du fait de l’épuisement de certaines ressources (azote, phosphate, eau, terres arables, énergie) ajouté aux grands maux environnementaux (changements climatiques, perte de biodiversité, dégradation des sols, pollutions, etc.). Au-delà des ressources matérielles, un autre paramètre de tensions sera l’emploi agricole concurrencé par l’exode rural.

Pour nourrir les villes, tout en respectant les objectifs du développement durable, au rang desquels figure le droit pour tous à une alimentation de qualité (équilibrée, nutritive et accessible), il faudra probablement inventer une nouvelle façon de produire nos aliments : plus équitable, plus respectueuse des ressources naturelles et créatrice de sens et de valeurs, tant pour les producteurs – et donc pour l’espace rural – que pour les consommateurs urbains.

Feuilleter l’ensemble des synthèses du colloque